Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· DROIT (6)
· ECONOMIE (1)
· GEOGRAPHIE (0)
· GRH (8)
· HISTOIRE (0)
· MDO (0)

Thèmes

texte travail livre éléments message image histoire background histoire

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· La production et l'enrichissement des documents
· La gestion des documents
· La performance
· La communication dans les organisations
· Chapitre 5 : Pouvoir de décision et types de décision

· Chapitre 4 : Les critères de choix d'une forme juridique
· chapitre 3 : Entreprise individuelle et la société
· Chapitre 2 : Le cadre juridique
· Le groupe
· Chapitre 6 : Une réglementation spécifique
· La mesure de la performance
· Chapitre 1 : L'entreprise en droit

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 23.09.2011
Dernière mise à jour : 30.08.2012
15articles


La communication dans les organisations

Publié le 23/09/2011 à 03:27 par teenagertahiti Tags : travail livre éléments message image histoire background
La communication dans les organisations
  1. LES PHENOMENES INFORMELS

Les phénomènes informels se développement parallèlement à la stratégie définie par l'organisation.

La communication informelle désigne les échanges, au sein de l'organisation, qui échappent aux circuits hiérarchiques. Elle découle de la tendance naturelle à créer des relations, construire et affirmer son identité, produire de l'influence.

 

  • Les réseaux informels de communication

Les réseaux informels apparaissent spontanément entre certains individus ou groupes qui partagent des activités, des besoins, des valeurs.

Il peuvent aussi répondre à un besoin d'information ou de collaboration que les procédurent formelles n'ont pas prévu.

Il permettent dans ce cas de gagner en rapidité et en efficacité.

Cependant, ils peuvent générer des comportements parasites et entrainer des perturbations dans le fonctionnement  de l'organisation: constitution de clans, confusion dans l'applicationdes règles, apparition d'une structure officieuse quirévèle la répartition réelle des pouvoir.

 

  • Les rites de fonctionnement

Ce sont des activités permettant la reconnaissance et l'identification des individus au sein du groupe.

Certains rites sont officiellement organisés ; ils construisent peu à peu la culture de l'organisation et visent à l'intégration et la motivation de ses membres.

D'autres, au contraire, naissent à l'intérieur d'un groupe et traduisent des affinités personnelles syndicales, de métier, et montrent une volonté de se préserver de l'emprisse de l'organisation.

 

  • Les rumeurs

Les rumeurs sont des informations, souvent non vérifiables, qui se propagent rapidement dans l'organisation par le bouche-à-oreille.

 

Elles peuvent être spontanées ou orchestrées par des groupes de pression.

Elles naissentr d'un besoin d'influence, de manipulation ou d'un manque de communication au sein de l'organisation.

Les rumeurs révèlent souvent les peurs, désirs et préocupations d'un groupe. Elles peuvent nuire gravement à certaines personnes et perturber le climatr social de l'organistion.

 

2. LA COMMUNICATION ORGANISEE

la communication organisée est au service du projet de l'entreprise. Elle utilise une multitude de techniques pour atteindre différents types d'objectifs.

 

  • Exécuter le travail

Il s'agit de fournir à chacun les informations dont il a besoin pour effectuer son travail et assurer la coordination des acteurs.

 

les informations passent souvent par la voie hiérarchique (communication verticale descendante) ou sont transmises entre collègues (communication horizontale). Il faut veiller à ce que les bonnes informations parviennent aux bonnes personnes, au bon moment.

 

  • Prendre des décisions

les décisions économiques, sociales et financières s'appuient sur des informations multiples :

-études

-bilans

-statistiques

-enquêtes

-rapports.

 

Il est doncnécessaire de collecter, sélectionner, anlyser et faire circuler l'information pertinente, en choisissant les circuits et les supports les plus efficaces selon l'objectif visé.

Pour améliorer la fluidité de l'information et donc la prise en discusion, il est utile de rechercher les sources possibles de blocage (rétention d'information), lenteurs, déformations, surcharge d'information.

3.Favoriser le dialogue social

la communication est un facteur de motivation et d'implication. Elle permet d'anticiper les tensions et de gérer les conflits en favorisant l'expression des individus, le sentiment d'appartenance au groupe et une meilleur connaissance de l'organisation.

 

  • La communication descendante

le journal interne, l'affichage, la réunion, l'information téléphonée, le livret d'acceuil, les entretioens formels ou non, la vidéo, et..., sont des éléments de communication descendante.

 

  • La communication ascendante

c'est le sondage, l'affichage, la tribune libre dans lejournal interne, la boîte à idéées...

Il ne s'agit pas d'utiliser tous les moyens possibles mais de choisirles lus adaptés au public (statut, âge...), au message (urgence, coût de diffusion...), aux habitudes de l'organisation et l'objectif recherché (informer, motiver, expliquer, rassurer...).

 

4.  Communiquer avec les partenaires

La communication externe s'adresse aux différents partenaires de l'organisation afin bâtir son image et d'accoître sa notoriété. Les circuits et moyens utilisés dépendent du message à transmettre, de l'objectif fixé, du public visé, du coût envisagé.

 

5.  Mettre en place une communication global

a) Définition

la communication globale est l'harmonisation des messages internes et exterieur que diffuse l'organisation.

L'image que l'organisation donne d'elle-même doit être conforme à la réalité pour être d'abord reconnue par le personnel et relayée en direction des partenaires, notamment les clients et les fournisseurs.

la communication globale se donne pour objectifs de rechercher cette double cohérence d'une part entre les messages internes et externes et d'autre part entre ces messages et la réalité.

b) La mise en oeuvre

La communication globale repose sur la diffusion de quelques messages for, qui reflètent l'identité et le positionnement de l'organisation, et s'appuient sur une ou deux valeur essentielles, authentiques associées à son histoire et ses produits.

 

la mise en oeuvre de la politique de communication globale est définie dans le plan de communication qui rapelle la situation, les enjeux, choisit les cibles et les messages à diffuser et les moyens de le faire efficaciment (techniques et budget).

afin d'assurer cohésion et coordination de toutes les actions de communication, le plan est de plus en plus souvent confié à un résponsable de la communication, rattaché à la direction générale.

celui-ci établie unplan de communication qui définie les objectifs, les cibles, les supports de communication et est souvent accompagné d'une charte graphique qui précise les styles, les couleurs, les polices.

 

 



DERNIERS ARTICLES :
LA MONNAIE: FONCTIONS ET FORMES
Le passage du troc à l’échange monétaire Troc:échange direct de marchandises contre des marchandises Inconvénients : Trouver un partenaire, divisibilité de la marchandis
LE RECRUTEMENT
  Les enjeux du recrutement d’un nouveau salarié sont élevés et un échec peut-être lourd de conséquences en temps passé, en coûts, en manque à gagner, en démotivation, vo
L'ECOUTE ACTIVE
QU'EST CE QUE L'ECOUTE ACTIVE ? L'écoute active est une attitude qui traduit une volonté profonde, réellement ressentie, de créer un climat propice à l'échange.   1- Les
Chapitre 6 : Une réglementation spécifique
  PARTIE 2 : Comment est exercé le pouvoir de décision dans l’entreprise ? Chapitre 6 : Les décisions soumises à une réglementation spécifique Quelle que soit la form
Chapitre 5 : Pouvoir de décision et types de décision
PARTIE 2 : Comment est exercé le pouvoir de décision dans l’entreprise ?   Chapitre 5 : Pouvoir de décision et types de décision   L’exercice du pouvoir dépend de la for